« L’ambition au féminin »

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, j’ai pu avec quelques élèves de mon école de comm’ assister à une conférence autour de 8 femmes avec un parcours inspirant. Cette rencontre se déroulait à la préfecture de Lyon, et durait 2 heures avec environ une heure de questions/réponses, l’occasion de s’exprimer en toute liberté.

IMG_3705

Stéphane Bouillon, le préfet de la région Rhône-Alpes, nous a dit que l’égalité reste une ambition, une nécessité, et un combat. Aujourd’hui en France, l’écart de salaire entre les hommes et les femmes est d’environ 24%, ce qui n’est pas normal. Les femmes ont les mêmes droits que les hommes, ce sont des humains, elles ne sont ni inférieures ni supérieures, les femmes sont les égales des hommes. Mais pourtant ces inégalités persistent, année après année.

Lors de cette conférence, nous avons abordé la condition des femmes, car chaque année une centaine de femmes sont violées, battues, et subissent autres atrocités. Pendant longtemps peu osaient parler, sortir du silence, mais désormais grâce aux hashtags comme #BalanceTonPorc et #MeToo, elles prennent confiance en elles, et décident de ne plus rester dans l’ombre. Ce qui est une bonne chose. Mais pourquoi avons-nous alors besoin d’une journée pour ces droits ?

Les mentalités sont telles qu’elles sont, les stéréotypes sont toujours présents, et dès leur plus jeune âge les enfants font la différence entre une femme et un homme. Les rayons des magasins de jouets le rappellent volontiers, on trouve le rayon avec des barbies, et celui avec des voitures. Ces manières de mettre en avant des jouets et d’ainsi catégoriser les enfants, est révélateur de la société dans laquelle nous vivons. Dès l’enfance les filles paraissent destinées à rester à la maison pour élever une famille, et les garçons à aller travailler pour ramener des sous au domicile conjugal.

Ces femmes comme toutes les personnes présentent dans la salle de la préfecture sont pour l’égalité entre homme et femme, elles sont pour que les femmes n’aient plus peur de faire des études d’ingénieurs car c’est soi-disant un métier d’homme, elles sont pour que les femmes n’aient pas à avoir peur de sortir avec une jupe dans la rue sous peine de se faire aborder par X ou Y. Ces femmes ont choisi de témoigner, de raconter leur opinion et de combattre. Et je les ai trouvés Admirables.

Il y en a une parmi elles qui m’a je l’avoue très inspirée, elle se nomme Maha Issaoui. Cette jeune franco-tunisienne est arrivée il y a 7 ans en France pour ses études, car elle préparait une thèse en physique. Après quelques recherches, j’ai pu voir qu’elle a accompagné le Président de la République lors de sa visite d’Etat en Tunisie en début d’année, et qu’elle a été recruté par l’Oréal pour promouvoir l’éducation des filles dans le monde. Lors de cette rencontre, elle affirmait ses idées et les défendait avec une telle force, que j’étais bouche-bée et « gobais » ses paroles. Elle était choquée que seulement 3% de prix Nobel soient des femmes, et a bien insisté sur le fait que les femmes doivent avoir confiance en elles, mais que face aux stéréotypes peu ose s’engager dans des voies professionnelles élevées. Sans confiance en soi, on ne peut réussir, et l’éducation reste primordiale, car les femmes savent très bien s’exprimer à l’écrit, mais ont peur de parler en public.

IMG_3726

J’ai beaucoup apprécié cette rencontre avec ses femmes venues de différents horizons : commissaire de police (Marianne Charret Lassagne), avocate pénale (Roksana Naserzadeh), cheffes d’entreprises (Karine Bontemps, Gaelle Grandpierre, Véronique Mouaze), footballeuse professionnelle (Corine Petit), ou encore comédienne (Nadia Larbiouene). Elles représentent chacune une preuve que quand on veut y arriver on le peut, qu’une femme n’est pas inférieure à un homme, qu’une mère peut également être à la tête d’une entreprise. Elles ont été formidables, et sont porteuses d’un beau message. J’ai tout simplement été honorée de pouvoir passer une après-midi en leurs compagnies.

 

IMG_3725

 

 

2 commentaires sur “« L’ambition au féminin »

  1. j’aurais bien aimé participer à cette rencontre, c’est tres interessant, on ne peut que saluer leur parcours et leur courage……bravo à elles et à toi Marie de nous le faire partager

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s