La Chambre des merveilles – Julien Sandrel

IMG_3871
RÉSUMÉ

« Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans… »

 

MON AVIS

Tout d’abord je remercie les Editions Calmann-Lévy de m’avoir envoyé ce roman grâce à NetGalley, ça m’a fait chaud au coeur sachant qu’il me tentait énormément, que ce soit par son résumé, sa couverture, ou les avis que j’en entendais.

Nous suivons Thelma, mère de Louis 12 ans, et qui approche de la quarantaine. Un samedi matin Louis se fait renverser par un camion et se retrouve dans le coma. Désemparée et malheureuse, elle sombre petit à petit, jusqu’à ce qu’elle découvre un carnet caché sous le lit de son fils: celui-ci contient toutes les merveilles que Louis veut accomplir tout au long de sa vie. Elle décide alors de les réaliser pour lui, de filmer et de décrire tout ce qu’elle voit et fait, afin qu’une infirmière lui montre, essayant ainsi de le sortir du coma.

J’ai beaucoup aimé la relation entre Thelma et sa mère, qui évolue malheureusement grâce à ce qui arrive à Louis. Toutes deux vont se rapprocher et avoir une réelle complicité mère-fille. Il y a une très belle morale dans ce roman, sur la vie, le moment présent, et la fatalité aussi je dirais. On y découvre les relations familiales qui se resserrent quand le malheur frappe, et la nécessité d’avoir quelqu’un a ses côtés même quand on pense tenir le coup tout seul.

 

On ne vit pas chaque heure de chaque jour comme si c’était la dernière, ce serait épuisant. On vit, c’est tout. Et ma vie avec ma mère, ça ressemblait exactement à ça.

 

L’auteur alterne entre le point de vue de Thelma et celui de Louis, malgré qu’il soit inconscient. On ne peut pas savoir ce que ressent un corps allongé dans un lit d’hôpital, cerné par des tuyaux, mais là Julien Sandrel a rendu possible que ce corps, Louis, puisse exprimer ce qu’il ressent face à ce malheur. Et, j’ai trouvé cela très beau.

L’évolution de Thelma au fil du roman est assez étonnante. Avec cet accident, elle sort de ce « cocon » formé depuis de nombreuses années, et profite alors de la vie, et de ce que celle-ci a à offrir. Elle en apprend alors davantage sur son fils, car elle ne s’intéressait plus à ses activités extrascolaires comme le foot, et grâce au carnet et au souhait de son fils, elle va devoir suivre un stage dans ce domaine. De plus, elle qui ne croyait plus en l’amour depuis sa rupture avec le père de son fils, va réapprendre à aimer.

 

Ce roman est riche d’aventure, d’ouverture sur le monde, mais également sur soi. En effet, on pense souvent que la vie est telle qu’elle est, jusqu’à ce qu’on se rende compte que la vie est plus que ce qu’on voit et croit. Tout n’est pas que noir, comme tout n’est pas que blanc. Et le malheur n’arrive pas toujours qu’aux autres.

Alors pour conclure, je te dirais que ce livre est une merveille (d’où son nom), que je l’ai dévoré en deux jours, et que je te le conseille si tu veux te plonger dans une histoire qui ne t’en fera pas ressortir inchangé.

 

julien-sandrel-medium-e1520416381716
Julien Sandrel

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s