Bénévole au Quais du Polar

Il y a un an pile, je débarquais à Lyon le temps d’un week-end pour passer le concours d’entrée de mon école. A la suite, je découvrais l’édition 2017 du quais du polar. Cette année j’ai décidé de devenir bénévole afin d’aider et de voir le travail fourni lors d’événements tels que celui-ci.

Pour ceux qui ne connaissent pas cet événement, c’est un festival international sur les romans policiers et thrillers qui dure trois jours. De nombreux auteurs viennent pour l’occasion à Lyon, afin de dédicacer leurs romans, mais également pour des conférences. Si tu veux davantage d’informations clique juste ici.

Comme je le disais plus haut, cette année je me suis engagée en tant que bénévole pour les journées de vendredi et samedi. Je vais donc t’expliquer quel a été mon job, et te donner mon impression sur cette première expérience.

 

30440845_2008559849396340_6182902694458425344_o

 

Vendredi 6

Arrivée au Palais de la Bourse situé à côté du métro A sortie Cordeliers, j’ai cherché mon chemin jusqu’à la salle où j’ai pu récupérer mon t-shirt de bénévole et poser mes affaires personnelles. Mon poste de 10h à 12h, consistait à encadrer les files d’attentes des dédicaces dans la Grande Librairie. On m’a alors mis sur celle de Karine Giebel, qui prenait le temps de parler avec les personnes qui sont venus la rencontrer, j’ai trouvé ça assez chouette ! Beaucoup de monde venait pour elle, et l’attente était parfois assez longue, alors je discutais avec les personnes qui attendaient, écoutant les recommandations et les avis de chacun sur différents écrivains.

Puis, une fois la file d’attente arrêté pour la dédicace de Karine Giebel, on m’a placé sur celle de Patrick Bauwen, qui avait d’ailleurs un peu de retard dû aux transports en commun. C’était un régal de l’écouter échanger avec ses lecteurs, il est très abordable ! Aux environs de 13h20 j’ai pu prendre 20 minutes de pause avant de prendre un nouveau poste.

L’après-midi de 13h45 jusqu’à 17h, j’étais en charge de l’accueil des participants à la journée professionnelle en salle Tony Garnier (à l’étage). Là, je devais préparer les traducteurs en changeant le canal selon les besoins (français : canal 7, anglais, ou italien : canal 8), m’assurer que les personnes qui en voulaient, en ai bien un, passer le micro aux professionnels s’ils avaient des questions à poser, et signaler le temps qu’il restait avant la fin de la conférence à la personne qui l’encadrait (environ 15 minutes). J’ai alors pu assister à deux conférences à la suite, étant seule bénévole en charge dans la salle. La première était en présence de Harlan Coben et Sydney Gallonde, et c’était juste génial de pouvoir les écouter parler de leur rencontre, et de la manière de produire les livres en films. La deuxième conférence, était avec Franck Thilliez, Niko Tackian, Pierre Sérisier, Carlo Lucarelli, et deux réalisateurs.

 

30441327_2008549072730751_6817506274473672704_o
Sydney Gallonde et Harlan Coben
30442940_2008559752729683_8410467042779463680_o
Carlo Lucarelli, Niko Tackian, Franck Thilliez, et deux réalisateurs
30412534_2008554826063509_8341658475536842752_o
Salle Tony Garnier au Palais de la Bourse

 

Samedi 7

Arrivée à l’Hôtel de Ville place de la Comédie, j’étais en binôme sur le chalet d’information de 16h à 19h. Nous étions en charge de renseigner les gens, leur donner le programme, la Gazette, le Point spécial polars.. toutes ces documentations! C’était bien, malgré le temps lyonnais qui n’est pas toujours bon ahah. Je devais également porter des cartons entre l’Hôtel de Ville et le chalet lorsqu’il manquait des programmes, car oui, ça part très vite!

 

30415341_2008562579396067_898522074744619008_n

 

Je ressors de ces deux jours de bénévolat épanouie et heureuse. Je n’aurais jamais pensé pu vivre un week-end comme celui-ci, aussi intense physiquement, mais si fort émotionnellement. J’ai rencontré des personnes formidables, que ce soit au niveau des bénévoles, des visiteurs, ou des auteurs ; l’ambiance est vraiment conviviale et positive !

Cela faisait longtemps que je souhaitais faire du bénévolat, et ça a été l’événement parfait pour moi. A l’avenir j’aimerai être à la tête d’une maison d’édition, et pourquoi pas écrire un roman, alors ce festival m’a permis d’en apprendre davantage et d’avoir des idées quant à une future histoire. Je remercie vraiment les coordinatrices et l’équipe en charge de nous, bénévoles, qui m’ont fait confiance, et m’ont permis de vivre ces instants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s