Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez

32740859_2026468460938812_4643037450032119808_n.jpg
RÉSUMÉ

« Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin… »

MON AVIS

Train d’enfer pour ange rouge est mon tout premier de Franck Thilliez. J’ai eu l’occasion de le rencontrer au Quais du Polar en avril dernier, et de l’écouter parler lors de conférences. A partir de cet instant, j’ai eu l’envie de lire tous ses livres, mais ses œuvres étant denses, je ne savais pas par laquelle commencer. Ma copine Sara (@heallybook sur instagram), m’a alors gentiment dressé la liste dans l’ordre des enquêtes de Sharko, et je la remercie beaucoup ! Sans elle, je n’aurais sans doute encore lu aucun ouvrage de Thilliez.

Dans ce polar, nous suivons le commissaire Sharko qui reprend du service, six mois après la disparition de sa femme Suzanne. La victime retrouvée mutilée et décapitée, va l’emmener jusqu’en Bretagne, dû à de la poudre de granit retrouvée dans son estomac. Là-bas, il va découvrir que quelques mois plus tôt, une autre femme est décédée, mais est-ce un accident ou un meurtre ? Telle est la question qui va alors se poser.

Des recherches et découvertes sur le passé de ces femmes, va le mener tout droit dans l’univers du sadomasochisme, mais également du bondage (pratique sadomasochiste qui consiste à attacher son/sa partenaire dans le cadre de la soumission). Ce monde peu connu, et très secret, est le sanctuaire de mondains et personnes importantes, dont on ne se doute pas des pratiques douteuses.

 

Une fleur reste ce qu’elle est, même privée de ses feuilles, même fanée ou brûlée par l’œil rouge du soleil. Les souvenirs s’estompent mais ne disparaissent pas, ils vont et viennent comme ces langues d’écume qui s’échouent sur une plage avant de repartir grandies par leur substance même. Ils tissent ce que nous sommes, bien plus que ce que nous avons été..

 

Le personnage de Sharko est fugace et passionné. Il ne laisse rien paraître, et n’hésite pas à se lancer dans des lieux et situation complexes, quitte à se mettre en mauvaise posture. Dévasté par la disparition de sa femme il y a 6 mois, il continue de chercher sa trace en parallèle de l’enquête, ne se doutant pas de la profondeur de cette histoire.

De la Bretagne à Paris, et du sadomasochisme au voyeurisme, nous suivons le commissaire et les avancées de l’enquête, retrouvant des corps mutilés, et des découvertes toujours plus macabres. Aucun détail n’est épargné, et nous découvrons une facette de l’homme que l’on aurait préféré garder secrète et insoupçonné.

 

Le bonheur doit être l’exception, l’épreuve est la règle.

 

La plume de Thilliez est un pur régal. Malgré les chapitres denses, et les phrases crues, l’auteur maîtrise à la perfection son style et son intrigue. Tout est coordonné, aucune information n’est laissée à l’écart, et on entre ainsi dans une enquête sans visage. L’ambiance de ce livre peut surprendre et être lourde, tant les sujets abordés sont macabres et cruels. L’auteur ne nous ménage pas, on découvre des descriptions détaillées des corps, des paysages, et de la violence subit.

Train d’enfer pour ange rouge, est le meilleur polar que j’ai pu lire jusqu’à présent. Je comprends désormais pourquoi Franck Thilliez a si bonne réputation. C’est un génie tout simplement. Je ne tarderai pas à lire ses autres ouvrages, à commencer par Deuils de miel !

 

Franck Thilliez
Franck Thilliez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s