Communiquer oui, mais comment?

La communication est un phénomène qui régit nos relations les uns avec les autres, et qui permet de se faire comprendre librement. Mais pour beaucoup, moi y compris, parler ok, mais pas de tout.

S’exprimer sur ses émotions et sentiments est une chose complexe. Le plus grand nombre d’entre nous avouera avoir du mal à dire ce qu’il ressent, c’est humain, il y a des choses avec lesquelles nous sommes moins à l’aise. Cependant, il est important d’en prendre conscience et d’y remédier.

Comment nos proches peuvent-ils savoir que l’on est mal, si on ne leur dit pas ? 
Comment nos proches peuvent-ils comprendre la raison de notre colère, si on ne l’exprime pas réellement ? 

Il est nécessaire de se poser certaines questions pour que le déclic se fasse. On se sent alors ridicule de garder tous nos maux cachés alors qu’on pourrait parler et tout irait mieux. Simple vous me direz, mais ça ne l’est pas, du moins pas pour tout le monde.

Je fais partie de ces personnes qui auront beau parler avec les autres, sourire, rigoler… mais qui dira très peu ce qu’elle ressent. Non pas que l’envie ne soit pas présente, mais c’est tout bonnement dur de faire sortir ses mots. La peur de déranger, de paraître ridicule, de devenir soudain vulnérable, et j’en passe, font que l’on préfère simplement dire « oui ça va ».  Ce n’est pas être hypocrite ou dû à un manque de confiance en l’autre, c’est quelque chose en nous.

Certaines personnes diront que c’est un événement marquant qui les a rendu comme cela, d’autres que c’est un traumatisme, chacun a son histoire et ses souffrances. Mais il est utile un jour de se confier, de parler, et de travailler sur soi, pour soi dans un premier temps, mais également pour sa relation avec l’autre.

C’est un travail qui prend du temps, où l’on a besoin d’être épaulé et poussé, mais c’est libérateur en fin de compte. Evidemment, personne n’est parfait et s’exprimer c’est bien, mais parfois on a tendance à mal s’y prendre. Ce n’est pas grave, ça arrive, il ne faut pas s’arrêter à ce petit incident pour autant. Il est nécessaire de persévérer, de continuer à faire des efforts, jusqu’au jour où on ne les appellera plus « efforts ».

Un jour, parler de soi deviendra normal, ce sera naturel. Il faut cependant avoir envie, et le reste suivra. Ayez confiance en vous !

« Il en est beaucoup pour qui vivre est un travail, pour qui parler est un effort ou un art qui s’apprend.  »

Victor Cherbuliez

Un commentaire sur “Communiquer oui, mais comment?

  1. Trop forte marraine.
    Moi qui n’aime pas lire, j’ai lu ton article sans problème. Tout est dit. C’est une réalité. Dire ce que l’on a sur le coeur est très souvent difficile à dire. D’autant plus qu’il est souvent compliqué d’interpréter soi-même son propre ressenti.
    (DSL pour les fautes d’orthographe mais ji dou mal avic lourtougraf.)
    Continue à écrire marraine.
    Gros bisousssss

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s