Queen & Slim

Amateurs de cinéma ou non, le film dont je vais vous parler peut plaire à tous. Une histoire que l’on pourrait croire inspirée de faits réels tant le principal sujet est important. Une romance à la Bonnie & Clyde des temps modernes lancée par une rencontre Tinder. 

En Ohio, un homme et une femme noire se font arrêtés par un policier à la suite d’un rendez-vous amoureux pour une petite infraction au code de la route. Après quelques minutes la situation dégénère, et par légitime défense, le jeune homme se retrouve à abattre le policier. Ils prennent la fuite et cette cavale commence alors dans la précipitation sans que les deux personnages ne se connaissent réellement. 

On les suit tous deux à travers le pays, autant désespérés l’un que l’autre, seuls face à leur seul échappatoire : Cuba. Tout au long de cette cavale les deux personnages vont apprendre à se connaître, à se désirer, et à s’aimer. Un amour puissant et révélateur de la grande humanité qu’ils ont en eux, qui ressort davantage dans ce contexte de peur et de remise en question.

Tuer un homme, même par légitime défense est pour le jeune homme quelque chose d’horrible et de contraire à sa croyance en Dieu. En effet, très croyant, il a d’abord du mal à se regarder dans le miroir suite à ce qu’il a fait. Mais heureusement il peut compter sur le soutien de la jeune femme pour le rassurer sur son identité et ses valeurs. Les deux Afro-Américains vivent chaque jour de leur course-poursuite avec la peur d’être rattrapés ou dénoncés par les personnes qui les reconnaissent.

Queen & Slim

3435426.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le jeu d’acteur est époustouflant et réaliste. Daniel Kaluuya et Jodie-Turner Smith ce sont vraiment dépassés afin de faire vivre pleinement au spectateur leur situation, lui faire ressentir leurs émotions et leurs peurs quand elles étaient présentes. De plus, la culture Afro de différents Etats est présente et représentée dans ce film. Cela permet d’en apprendre davantage sur eux. Mais en plus de l’histoire d’amour, on a ici une véritable oeuvre politique, soulevant les violences policières sur les personnes de couleurs. Au cours du film, on observe une faille entre les personnes les soutenant et les personnes qui les blâment pour la mort du policier. Le pays est alors divisé en deux, ainsi que la communauté noire. Des manifestations éclatent ainsi que des débordements.

Capture d’écran 2020-02-21 à 10.20.22

Enfin, la dernière bonne raison pour regarder ce film est la BO (bande originale). Les musiques sont dingues et mélangent parfois un sentiment de détente au milieu de ce survival. Il y a quelques longueurs dans le film, mais nous allons de surprises en surprises, car croyez-moi, certains passages sont absolument inattendus.

Alors, convaincus?

Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s